Nice 2017
Logo exposition Ecoles(s) de Nice
Exhibitions 23 June~15 october

Infos pratiques

Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain


Address
Promenade des Arts - Place Yves Klein
Tél. : +33(0)4 97 13 42 01


Opening times
Tuesday to Sunday (closed Mondays) from 10 am to 6 pm


Access

  • Tramway : Line 1 - Garibaldi
  • Bus : Line 3, 7, 9/10
  • Vélo bleu : Station n° 25
  • Car : Promenade des Arts car park

Tarifs des entrées :

  • Pass Musées de Nice : pass offert à tous les Niçois et habitants des communes de la Métropole Nice Côte d’Azur sur justificatif. *
  • Ticket 24H individuel - 10 € (8 € pour les groupes) : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 24h.
  • Ticket 7 jours individuel - 20 € : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 7 jours.
  • Ticket groupe 24H - 8 € par personne : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 24h (groupe à partir de 10 personnes).
  • Ticket gratuit (sur justificatif) : moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d’emplois, bénéficiaires du RSA ou ASS ou ASPA, grand handicapés civils et mutilés de guerre ainsi qu’un accompagnateur par personne, conservateurs, journalistes, enseignants carte Pass Education, guide conférencier. *

* Voir les modalités en détails sur nice.fr

lieu

Situé en coeur de ville, le MAMAC offre une plongée dans l’aventure de l’art des années 1950 à nos jours. La collection, riche de plus de 1 300 oeuvres de 300 artistes trouve son articulation essentielle dans le rapport entre le Nouveau Réalisme européen et l’expression américaine de l’art d’assemblage et du Pop Art. Elle déploie également des oeuvres-clés de l’art minimal ou de l’arte povera. Deux figures majeures de l’art du XXe siècle constituent le coeur des collections : Yves Klein, notamment grâce aux dépôts des Archives Yves Klein, et Niki de Saint Phalle grâce à sa donation en 2001. Le MAMAC propose également un programme d’expositions temporaires qui actualisent les grands enjeux et gestes de la collection tandis que la galerie contemporaine et la Galerie des Ponchettes incarnent la vocation prospective du musée. Depuis février 2017, le MAMAC bénéficie d’une nouvelle entrée ouverte sur la place Yves Klein, articulant fluidité de l’accueil et geste artistique avec une commande monumentale réalisée par Tania Mouraud.

Musée Masséna


Address
65, rue de France
Tél. : +33(0)4 93 91 19 10


Opening times
Tuesday to Sunday (closed Mondays) from 10 am to 6 pm


Access

  • Tramway : Line 1 - Masséna
  • Bus : Line 03, 07, 09, 22, 27, 59, 70
  • Vélo bleu : Station n° 58
  • Car : Palais Masséna car park

Tarifs des entrées :

  • Pass Musées de Nice : pass offert à tous les Niçois et habitants des communes de la Métropole Nice Côte d’Azur sur justificatif. *
  • Ticket 24H individuel - 10 € (8 € pour les groupes) : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 24h.
  • Ticket 7 jours individuel - 20 € : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 7 jours.
  • Ticket groupe 24H - 8 € par personne : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 24h (groupe à partir de 10 personnes).
  • Ticket gratuit (sur justificatif) : moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d’emplois, bénéficiaires du RSA ou ASS ou ASPA, grand handicapés civils et mutilés de guerre ainsi qu’un accompagnateur par personne, conservateurs, journalistes, enseignants carte Pass Education, guide conférencier. *

* Voir les modalités en détails sur nice.fr

lieu

Le musée Masséna est abrité dans la Villa Masséna, conçue dans un style néoclassique, entre 1898 et 1901, par les architectes Aaron Messiah et Hans-Georg Tersling, pour le compte de Victor d’Essling (1836-1910), petit-fils du maréchal niçois André Masséna (1758-1817). Ses jardins ont été dessinés par le paysagiste Édouard André.
Dernière grande villa d’apparat construite sur la Promenade des Anglais, et l’une des seules toujours visible de nos jours, elle est cédée à la Ville de Nice, en 1918, sous condition d’y aménager un musée et d’ouvrir le jardin au public. Le musée Masséna est ainsi inauguré en 1921. Après plusieurs années de restauration, le musée réouvre ses portes au public le 1er mars 2008 sur la base d’un projet scientifique et culturel réaffirmant la vocation d’histoire locale du musée. Le dernier étage de la Villa abrite, quant à lui, la bibliothèque du chevalier Victor de Cessole. Sa collection de peintures et de sculptures s’est enrichie au fil des années et comporte aujourd’hui 13 000 pièces de mobiliers, peintures, sculptures et objets d’art qui constituent un témoignage riche et varié de l’histoire de Nice. Ce musée a accueilli, depuis sa réouverture, huit expositions temporaires dont Palmettes, Palmes et Palmiers dans le cadre de la programmation « Nice 2013. Un été pour Matisse » et La Promenade ou l’invention d’une ville dans le cadre de la programmation « Nice 2015. Promenade(S) des Anglais ».

Le 109


Address
89, route de Turin
Tél. : +33(0)4 97 12 71 11


Opening times
Tuesday to Satursday (closed Sunday and Mondays) from 1 pm to 6 pm


Access

  • Tramway : Line 1 - Vauban
  • Bus : Line 04, 06, 16, 90, N1 - Pont V.Auriol ; Line 06, 88, N1 - Abattoirs
  • Vélo bleu : Station n° 154, 155
  • Car : Free parking

Tarifs des entrées :

  • Pass Musées de Nice : pass offert à tous les Niçois et habitants des communes de la Métropole Nice Côte d’Azur sur justificatif. *
  • Ticket 24H individuel - 10 € (8 € pour les groupes) : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 24h.
  • Ticket 7 jours individuel - 20 € : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 7 jours.
  • Ticket groupe 24H - 8 € par personne : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 24h (groupe à partir de 10 personnes).
  • Ticket gratuit (sur justificatif) : moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d’emplois, bénéficiaires du RSA ou ASS ou ASPA, grand handicapés civils et mutilés de guerre ainsi qu’un accompagnateur par personne, conservateurs, journalistes, enseignants carte Pass Education, guide conférencier. *

* Voir les modalités en détails sur nice.fr

lieu

La Ville de Nice a initié, depuis 2008, un projet de reconversion des 18 000 m2 de ses anciens abattoirs en un pôle artistique contribuant au rayonnement culturel de la cité.
Répondant à un réel besoin de se doter d’un outil de recherche et de création, cette mutation a commencé par l’installation dans une partie du site d’un collectif d’artistes - La Station, association défendant l’art contemporain par la production et l’exposition. Dans le même temps, la ville a mis en place une mission de réflexion intitulée Chantier Sang Neuf afin d’élargir ce processus de changement à tout le site et toutes les expressions artistiques par la création de la Grande Halle (un espace de 2 000 m2), du Frigo 16, de la Table Ronde ; tous ces espaces pouvant recevoir diverses programmations autour des musiques actuelles, d’expositions, de conférences/débats… Cette forme expérimentale du projet s’est traduite jusqu’en 2015 par diverses actions de productions, de résidences et de manifestations temporaires. Après des travaux significatifs de transformation de ses locaux, le 109 commence une nouvelle vie permettant l’accueil dans les conditions requises d’autres acteurs majeurs de la vie culturelle niçoise. Le projet entre dans une deuxième phase de consolidation de ses objectifs avec l’installation de 29 ateliers municipaux de plasticiens ; du Forum d’Urbanisme et d’Architecture ; de l’Entre-Pont, une fédération d’une quarantaine d’associations de spectacles vivants ; de la compagnie de danse Antipodes ; de Botox(s), réseau d’art contemporain Alpes et Riviera ; du SACA, syndicat des Architectes de la Côte d’Azur.
Dans sa nouvelle configuration, le 109 se positionne comme une interface essentielle à la création contemporaine dans le paysage culturel local, national et international grâce à un travail de coordination des actions menées par les protagonistes du site mais surtout grâce à une programmation riche, diverse et ambitieuse tournée vers différentes typologies des problématiques culturelles, artistiques et sociétales de notre époque. Avec l’énergie produite par ses multiples occurrences, le 109 tend à conforter son rôle d’un authentique vivier de création.

Galerie des Ponchettes


Address
77, quai des Etats-Unis
Tél. : +33(0)4 93 62 31 24


Opening times
Tuesday to Sunday (closed Mondays) from 10 am to 6 pm


Access

  • Tramway : Line 1 - Opéra-Vieille Ville
  • Vélo bleu : Station n° 85, 22
  • Car : Saleya car park

Tarifs des entrées :

  • Pass Musées de Nice : pass offert à tous les Niçois et habitants des communes de la Métropole Nice Côte d’Azur sur justificatif. *
  • Ticket 24H individuel - 10 € (8 € pour les groupes) : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 24h.
  • Ticket 7 jours individuel - 20 € : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 7 jours.
  • Ticket groupe 24H - 8 € par personne : accès à tous les musées et galeries municipaux pendant 24h (groupe à partir de 10 personnes).
  • Ticket gratuit (sur justificatif) : moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d’emplois, bénéficiaires du RSA ou ASS ou ASPA, grand handicapés civils et mutilés de guerre ainsi qu’un accompagnateur par personne, conservateurs, journalistes, enseignants carte Pass Education, guide conférencier. *

* Voir les modalités en détails sur nice.fr

lieu

Le MAMAC bénéficie d’un espace d’exposition extra-muros : une halle du XIXe siècle de 30 mètres de long, située sur le front de mer. La Galerie des Ponchettes devient un espace d’exposition en 1950 avec une rétrospective consacrée à Henri Matisse. Premier jalon vers la création d’un musée d’Art moderne à Nice, c’est à son initiative et à celle de Pierre Bonnard et de l’Union Méditerranéenne pour l’Art Moderne que ce lieu s’ouvre aux maîtres de la modernité résidant sur la Côte d’Azur.
À la suite de l’exposition « Arman, Klein, Raysse », qui réunit en 1967 trois représentants du Nouveau Réalisme originaires de Nice, la Galerie des Ponchettes s’ouvre peu à peu la création contemporaine. De 1990 à 1999, elle est dévolue à la présentation permanente des oeuvres de Raoul Dufy, avant de redevenir un lieu dédié à la création contemporaine. En 2011, elle est rattachée au MAMAC, qui, depuis 2016, le conçoit comme un espace d’expérimentation pour les artistes : Yona Friedman en 2016, Vivien Roubaud en 2017, etc.